Rechercher
une information

L’ARMP RESTITUE LES RESULTATS DE L’EVALUATION DU SYSTEME NATIONAL DE PASSATION DES MARCHES PUBLICS AUX ACTEURS DU SECTEUR PRIVE ET DE LA SOCIETE CIVILE

Comptes rendus 09 juin 2023

L’Autorité de Régulation des Marchés Publics (ARMP) a organisé le mardi 23 mai 2023 à l’Hotel Golden Tulip Le Diplomat de Cotonou, l’atelier national de validation des résultats issus de l’évaluation du système de passation des marchés publics par les acteurs du secteur privé et ceux des organisations de la société civile. L’objectif de cet atelier a été de partager les conclusions de l’évaluation du système de passation des marchés publics du Bénin avec les participants afin de recueillir leurs avis et recommandations dans le but d’améliorer et valider les conclusions de l’évaluation.

Dans son intervention, le Président de l’ARMP, Séraphin AGBAHOUNGBATA, a souligné l’importance de l’évaluation et la priorité qu’accorde le gouvernement du président Patrice TALON à cet exercice. Selon lui, tout système qui ne s’évalue pas porte en lui-même les gênes de son imperfection. Il a rappelé les évaluations antérieures, celles de 1999 et de 2014, et l’importance que revêt le présent atelier de validation qui permet de recueillir les commentaires pertinents des différents acteurs que sont le secteur privé et la société civile. Pour finir, il a remercié le Ministre de l’Economie et des Finances pour son soutien permanent dans la conduite des réformes en ce qui concerne les marchés publics en République du Bénin.

De la présentation des résultats de l’auto-évaluation faite par le Secrétaire Permanent de l’ARMP, Ludovic GUEDJE, nous pouvons retenir que le principe de durabilité abordé expressément par la Loi 2020-26 du 29 septembre 2020 portant code des marchés publics en République du Bénin, le cadre juridique, l’utilisation des documents types dans la pratique, le choix des méthodes de passation de marchés en fonction des seuils, le respect du principe de confidentialité lors des processus d’évaluation des offres et d’attribution, etc., constituent des forces et opportunités pour le système de passation des marchés publics en République du Bénin.

Toutefois, le système enregistre quelques faiblesses ou menaces comme l’absence de données statistiques ne permettant pas la prise de décision et la conduite des actions de réformes pour l’amélioration de la performance du système de passation des marchés, le non-encadrement des délais d’enregistrement des contrats à la base du rallongement des délais de leur mise en œuvre, l’inexistence des données statistiques devant permettre de renseigner les indicateurs au niveau national sur la participation des fournisseurs aux appels d’offres, la compétitivité des entreprises nationales en volume et en valeur, etc.

A l’issue des échanges qui ont suivi la présentation, des recommandations ont été formulées par les participants qui seront pris en compte et étudiées par le Conseil de régulation.

Voir l'album