Recherches
PROFESSIONNALISATION DES ACTEURS DE LA COMMANDE PUBLIQUE : VERS UNE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L’ARMP DU BENIN ET LE CESAG DE DAKAR
12-07-2021   
  28
 Partager:  

PROFESSIONNALISATION DES ACTEURS DE LA COMMANDE PUBLIQUE : VERS UNE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L’ARMP DU BENIN ET LE CESAG DE DAKAR

Le Président de l’Autorité de Régulation des Marchés Publics du Bénin, Monsieur Séraphin AGBAHOUNGBATA a échangé dans la journée du mercredi 07 juillet 2021 avec une délégation du Centre Africain d’Etudes Supérieures en Gestion (CESAG) de Dakar. Les échanges ont porté sur le renforcement du capital humain dans le domaine de la commande publique, les possibilités de partenariat entre les deux Institutions.

« La question fondamentale est de savoir ce que l’Afrique peut apporter au monde entier comme innovations dans le domaine des marchés publics »,  a dit le Président de l’ARMP à l’entame de la séance. En saluant l’initiative de la séance d’échanges entre les deux Institutions, Monsieur AGBAHOUNGBATA a d’abord salué l’accord entre le CESAG et les autres ARMP de l’UEMOA.

« Je suis heureux de cette initiative et très rassuré que les démarches entreprises vont accompagner les ARMP » a poursuivi le Président de l’ARMP lors des échanges préalables à la signature prochaine d’une convention de partenariat entre les deux structures.

« Le mandat reçu de l’UEMOA, c’est d’aller vers un programme sous –régional. Il s’agit de construire sur les réalités des ARMP, des pays de l’UEMOA. Notre rôle, c’est d’aider les ARMP à labelliser les contenus pédagogiques offerts », a dit Monsieur Moussa YAZI, Directeur de la Formation et des Innovations Pédagogiques (DFIP) du CESAG.

Pour son collègue Dr OUATTARA Aboudou, Directeur de la Recherche et du Développement, « il s’agit de réfléchir ensemble sur l’état des lieux, les besoins et les offres de formation. Cela passe par trois étapes essentielles : une première étape concerne la signature des conventions de partenariat, une deuxième phase est de dessiner les offres de formation et les modalités de leur mise ne œuvre et une troisième phase : c’est la mise en œuvre a proprement parler des formations ».

Les deux parties ont convenu d’un agenda de poursuite des travaux préalables à la signature de la convention. Le projet de convention présenté par le CESAG a été amendé par l’ARMP. Il intégrera les observations de l’ARMP, mise en forme et renvoyé pour avis avant la cérémonie de signature de la convention dont la date va être décidée par les responsables des deux entités.