Rechercher
une information

VULGARISATION DES DOCUMENTS-TYPES DANS LES DEPARTEMENTS DU BENIN : MISSION ACCOMPLIE POUR L’ARMP

Comptes rendus 16 février 2022

A partir du 1er mars 2022, de nouveaux outils modernes et standards sont introduits dans le système de la commande publique en République du Bénin.

Treize (13) documents-types ont été élaborés, actualisés et validés par l’Autorité de Régulation des Marchés Publics conformément aux dispositions de l’article 46 alinéa 1er de la loi N°2020-26 du 29 septembre 2020 portant Code des Marchés Publics en République du Bénin et celles de l’article 3 du décret N°2020-602 du 23 décembre 2020 portant approbation des documents-types de passation des marchés publics en République du Bénin.

L’organe de régulation vient en effet de boucler avec succès, les sessions de vulgarisation de ces documents-types à l’endroit des acteurs de la chaîne de passation des marchés publics du 07 au 11 février 2022 sur toute l’étendue du territoire national.

Durant toute cette période et sous la supervision du Président de l’ARMP, Monsieur Séraphin AGBAHOUNGBATA, et la coordination du Secrétaire Permanent par intérim de l’ARMP, Monsieur Ludovic GUEDJE, des équipes de l’ARMP conduites par les Conseillers dudit organe ont animé des sessions de vulgarisation de ces documents-types dans tous les 12 départements du Bénin, à l’endroit des acteurs concernés, à savoir : les institutions de la République, les ministères, les directions départementale, les préfectures, les communes, les établissements publics, les offices, les agences et les sociétés d’Etat .

Au cours de ces sessions de vulgarisation, les Conseillers et les cadres de l’ARMP ont appelé les participants à s’approprier lesdits documents afin d’éviter les actes et comportements qui pourraient éventuellement  les exposer aux sanctions prévues par les textes en vigueur.

Rappelons qu’en rendant l’utilisation de ces documents-types obligatoires, l’organe de régulation voudrait relever deux (02) défis majeurs, à savoir : le professionnalisme de tous les acteurs de la chaîne et le renforcement de la culture de lutte contre la corruption dans le système.